• Amis : Cécile Fortier

    Amis : Cécile Fortier

    La femme la plus extraordinaire que j’ai connue dans ma vie! Une gentillesse à couper le souffle, un sourire constant, puis cette voix si particulière, ressemblant à celle d’une fée s’adressant à des enfants. Cécile Fortier était la courageuse éditrice d’une maison de Québec du nom de Arion, et aussi une romancière. Je l’ai rencontrée pour la première fois au salon de Trois-Rivières en 1998, parce que son stand était voisin du mien. Comme je ne me souvenais pas de son prénom, je la surnommais Madame Arion, qui, en contraction, est devenu Mammarion. Je retire une grande fierté de savoir qu’au cours des cinq années suivantes, les gens de la tournée la surnommaient Mammarion. Je crois qu’elle aimait ça! Tout de suite est née une belle amitié. En réalité, personne ne pouvait détester cet être humain exceptionnel. Cécile travaillait énormément pour faire connaître ses auteurs, non seulement lors des neufs salons du livre, mais aussi tous les étés au port de Québec, dans des salons éloignés de l’Ontario et de l’Acadie. Je ne l’ai jamais vue quitter son stand. Jamais! Cécile mangeait comme un oiselet et voyageait avec ses provisions. N’ayant pas droit à des subventions comme les autres éditeurs, elle devait sabrer dans les dépenses. Jamais eu de journée décevante, non plus. « Ça ira mieux demain », chantait-elle, toujours souriante. Ma plus vive émotion relativement à Cécile fut au salon de Ville-Marie, en 2001, suite au succès gigantesque de la romancière débutante que je lui avais recommandé : Lyne Legault (On peut voir Lyne sur la photo, en train de signer un roman.) Je n’ai qu’à fermer les yeux, penser à Cécile et j’entends sa voix, je revois son sourire et je me sens alors heureux. Regardez la photo et observez ce sourire !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :