• Amis : Marguerite Lescop

    Amis : Marguerite Lescop

    Marguerite Lescop était déjà très populaire au moment où je l’ai croisée, en 1996, lors de mon tout premier salon du livre. Nous étions voisins et les gens qu’attirait Marguerite m’ont servi pour parler de Tremblay et fils. Je ne savais pas alors que je deviendrais ami avec cette femme hors du commun, un des êtres les plus singuliers rencontré dans ma vie. Ayant déjà plus de 80 ans, Marguerite Lescop faisait preuve d’une énergie d’une femme de 20 ans. C’est épuisant, un salon du livre : vivre dans le bruit pendant quatre jours, parler sans cesse, manger à la va-vite, être assis sur des chaises inconfortables. Marguerite vivait ces contraintes avec le sourire. Un secret : elle faisait preuve d’impatience quand il y avait peu de visiteurs. Drôle à n’en plus finir, de plus. Lors d’un salon, je la retrouve devant une table de sandwichs à notre local de pause et la prends par la taille. Sa réaction : « Mario, pas ici! Tu ne vois pas qu’on nous regarde ? » Cette photo a été prise à Ville-Marie en 2001 et j’en avais donné une copie à Marguerite, qui l’avait épinglée sur son frigo!


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :