• Divers : Grosse tête

    Divers : Grosse tête

    Je l’avoue : c’est la seule fois que j’ai fait la « Grosse tête » à propos de mes romans. Le Petit Train était en nomination pour le prix du public du salon du livre de Trois-Rivières, en 1999, aux côtés d’auteurs très médiatisés. Il était là sans doute à cause de sa présence dans le feuilleton du Nouvelliste et que c’était de bon ton d’avoir au moins un auteur de la région. Au moment où le gagnant allait être annoncé, je me suis défilé de mon stand et suis parti vers la salle pendant au moins une demi-heure. Mon petit doigt me disait que j’allais gagner. Vilain garnement! De retour à mon poste, Michèle Samson m’a dit : « Où t’étais passé? Tout le monde te cherchait! T’aurais pu vendre dix livres! » J’ai prétexté une grande fatigue, un mal de tête. J’ai alors compris que ce type de concours s’adressait à des gens faisant peu de lecture et qui cochaient le premier nom de n’importe qui ayant été vu à la télé. Les autres concours du style allaient confirmer cette idée. C’est un concours de personnalités publiques qui n’a rien à voir avec la lecture.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :