• L'Héritage de Jeanne : Pour vendre des romans

    L'Héritage de Jeanne : Pour vendre des romans

    Je vais vous raconter ce que les femmes ne veulent pas entendre et que certaines d’entre elles vont nier, à condition que l’une passe ici un de ces jours. Quand j’ai reçu cette copie de L’Héritage de Jeanne version Québec Loisirs, j’ai immédiatement pensé : « Va devenir mon meilleur vendeur.  » Je ne me suis pas trompé! Mon second meilleur vendeur pour cet organisme fut Perles et chapelet, avec une femme en page couverture. Lors de mes participations aux salons du livre, j’ai vu des centaines de femmes être attirées follement par des couvertures romantiques, avec une belle femme en vedette. J’en ai vu acheter des romans sans lire le résumé. Bref, elles achetaient le dessin, et non l’histoire. Un beau cas dont je me souviens, à Ville-Marie, en 2001. Nous venions de recevoir le premier roman d’un nouvel auteur, avec une page couverture aux teintes bleues et une jolie demoiselle en robe Renaissance en gros plan. Deux femmes se présentent et l’une dit à l’autre : « Ça, c’est ton genre! » Achat immédiat.  Quand il a été question de la page couverture de Ce sera formidable chez mon second éditeur, je leur ai demandé de mettre un dessin romantique du jeune couple. Idée non retenue. Ils ont opté pour un bateau. Alors, les gens pensaient que c’était une histoire de navigation. Bref, si un auteur désire vendre des centaines de romans de plus, il n’y a qu’une solution : femme romantique en page couverture.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    lulette Profil de lulette
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 11:29

    Mmmmhmh ... ça se discute ... perso, j'aurais tendance à m détourner de ce genre de couverture.

    N'empêche, article intéressant car je n'ai jamais vraiment analysé l'impact d'une couverture de livre sur moi, alors qu'il est évident que ça joue un rôle important. Je vais y réfléchir, tiens!

    2
    MarioB Profil de MarioB
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 11:34

    Je jure que les anecdotes racontées sont réelles. Cependant, j'ai aussi croisé des femmes qui fuyaient ce type de dessins.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :